27 août - Melnik - Kovachevitsa

Publié le par Nini Noschka

Les falaises de sable de Melnik, sculptées par les vents et l'érosion.Les falaises de sable de Melnik, sculptées par les vents et l'érosion.

Les falaises de sable de Melnik, sculptées par les vents et l'érosion.

Ce matin, même pas mal ! Toutes surprises de nous retrouver en forme, sans aucune douleur,  malgré les efforts des jours précédents,  nous commençons notre journée par la visite de Melnik.

Cette toute petite ville bulgare est entourée de falaises et cheminées de sable. Ces formations sont dues à l'érosion des sommets et sont spectaculaires. Des maisons, construites comme un amphithéâtre autour de la rivière principale, sont classées comme monuments historiques. Il y a de très beaux arbres, des platanes dont un, énorme, qui fait presque 9 m de circonférence. La ville est,  paraît-il, entourée de vignes et réputée pour les caves avoisinantes. On peut y déguster de très bons vins. Nous avons d'ailleurs testé hier soir !

Ce matin, comme tous les jours depuis notre arrivée,  il fait très beau,  ciel bleu et grand soleil et il fait déjà chaud. Nous sommes à 450 m d'altitude.

Nous avons gagné  des jours dans les traversées  pour pouvoir aller visiter des villages dans les Rhodopes orientales qui touchent Pirin, près de la frontière grecque. Le plus connu d'entre eux est Kovenichtsa, mais il y en a d'autres. Il faut contourner Pirin et nous diriger vers Gotse Delcev.

Nous partons par la route ; à trois kms, nous avons vu qu'une petite route coupait par Vinogradi,

joli village agricole étalé sur un flanc de montagne, et en arrivant en crête nous voyons les vignes à perte de vue.

 Le soleil cogne,  il va être midi, nous cherchons l'ombre, mais après la montée,  il n'y en a plus. Nous venons de faire un peu plus de 10 kms sans voir âme qui vive, à part deux chiens errants et un âne.

On entend soudain un bruit de voiture, nous n'avons pas le temps de faire signe, mais la voiture s'arrête un peu plus loin.

C'est un couple de Roumains, jeune,  avec un gros chien noir.  Ils sont en vacances et peuvent nous avancer un peu, quelques kms. Nous sautons sur l'occasion. Finalement, nous faisons connaissance et sympathisons et nous passerons le reste de la journée ensemble. Ils devaient s'arrêter à Gotse et aller voir les villages demain, mais ils nous ont accompagnées à Kovenichtsa.  Ils camperont plus loin. Nous n'en finissons pas de nous quitter, Aneli et Anton, très gentils compagnons de route et Zo  leur chien ! Très belle rencontre.

Nous dormons à Kovenichtsa, village écomusée qui a gardé son aspect authentique des 18 ème et 19ème siècles.  Les maisons, de pierre et de bois,  sont couronnées de terrasses en bois, ouvertes en cette saison. Avec les toits de lauzes, elles donnent un aspect particulier au village.

Après avoir déposé nos sacs, nous nous perdons dans les ruelles et profitons de la toute fin d'après-midi pour savourer l'ambiance de ce village de montagne, situé  à 1050 m.

27 août  -  Melnik - Kovachevitsa
27 août  -  Melnik - Kovachevitsa
27 août  -  Melnik - Kovachevitsa
27 août  -  Melnik - Kovachevitsa
27 août  -  Melnik - Kovachevitsa
27 août  -  Melnik - Kovachevitsa
27 août  -  Melnik - Kovachevitsa
27 août  -  Melnik - Kovachevitsa
27 août  -  Melnik - Kovachevitsa
27 août  -  Melnik - Kovachevitsa
27 août  -  Melnik - Kovachevitsa
27 août  -  Melnik - Kovachevitsa
27 août  -  Melnik - Kovachevitsa
27 août  -  Melnik - Kovachevitsa
27 août  -  Melnik - Kovachevitsa
27 août  -  Melnik - Kovachevitsa

Publié dans Sentier européen E4

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Paule 28/08/2017 10:26

Vous nous faites aimer cette terre bulgare et tous les bulgares que vous rencontrez .......Merci de nous faire vivre ce voyage si intensément ! Mais vous êtes des super nanas......Que de kilomètres dans les jambes ! Pourquoi ne pas prendre un jour de repos de temps en temps ?
Bises à vous