4 octobre - de Otranto à Vignacastrisi

Publié le par Nini Noschka

Otranto, 7 heures du matinOtranto, 7 heures du matinOtranto, 7 heures du matin
Otranto, 7 heures du matinOtranto, 7 heures du matinOtranto, 7 heures du matin

Otranto, 7 heures du matin

Nous les ferons ces derniers kms...

Nous les ferons ces derniers kms...

Vignacastrisi, la ville s'apprête à. ..nous accueillir !
Vignacastrisi, la ville s'apprête à. ..nous accueillir !
  • Nous finissons la visite de la ville d'otranto, avant le départ. A 7 heures 30, il fait 25°, personne dans les rues, une bonne luminosité, c'est un moment idéal pour cette visite.
  • Otranto était un des ports d'embarquement des pèlerins pour la Terre Sainte. Ville importante par sa position stratégique, pont vers l'orient, à peu de milles marins de l'Albanie et de la Grèce, elle est un croisement des influences culturelles et religieuses. On les retrouve dans les monuments, les églises, la cuisine, le dialecte...
  • On nous demande pourquoi nous allons plus loin puisque les pèlerins embarquaient à Otranto. Oui, mais beaucoup d'entre eux allaient à Santa Maria de Leuca, pour embarquer, mais aussi pour arriver au bout de la terre ! Et puis, selon, la légende, St Pierre aurait débarqué à Santa Maria, en venant de Palestine pour commencer son évangélisation et pour rejoindre Rome.
  • Nous reprenons le chemin pour une étape raccourcie, l'étape prévue étant de 34 kms ! Et avec la meilleure volonté du monde, partir à 10 h 30 du matin pour faire 34 kms, par cette chaleur, avec 10 Kgs sur le dos, et un mois passé de marche dans les jambes, n'est plus envisageable. Peut-être, aussi, n'avons nous pas envie d'arriver trop vite .... Il est bon de savourer ces derniers moments de vagabondage et de liberté.
  • Nous marchons, comme les jours précédents, à travers les champs d'oliviers. Comme depuis quelques jours, les hommes préparent la première récolte d'olives, en posant des filets sous les arbres.
  • On peut voir aussi, que la maladie des oliviers touche cette région du Salento et j'ai l'occasion d'en parler avec un producteur. C'est un sujet difficile, douloureux.
  • Nous arrivons à Vignacastrisi où nous sommes très bien accueillies une fois de plus. Notre hôte, Antonio, nous offre une bouteille de vin de sa production. Nous avons été obligées d'y faire honneur !
Pause à cerfignano Pause à cerfignano Pause à cerfignano

Pause à cerfignano

4 octobre - de Otranto à  Vignacastrisi
4 octobre - de Otranto à  Vignacastrisi
4 octobre - de Otranto à  Vignacastrisi
4 octobre - de Otranto à  Vignacastrisi
4 octobre - de Otranto à  Vignacastrisi
4 octobre - de Otranto à  Vignacastrisi
4 octobre - de Otranto à  Vignacastrisi
4 octobre - de Otranto à  Vignacastrisi
4 octobre - de Otranto à  Vignacastrisi
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Andree 05/10/2016 07:18

que de bons moments,que de belles choses!!cest formidable
suis heureuse pour vous et merci avec ce blog de nous faire partager tout cela,ça donne des fourmis dans les jambes...
bises

Paule 04/10/2016 22:44

Bellisima ITALIA!!!!!!!!!!!!

Paese di sole...............
Vous m'envoyez de si belles photos d'oliviers: que, au cours de dessin, cet aprem, j'ai commencé une série de dessins de ce bel arbre; j'ai grâce à vous des idées plein la tête!

Je comprends très bien que vous dégustiez ces moments, ces rencontres et ces paysages sublimes.

Très grosses bises